Développer notre politique de consommation durable et responsable

La convention triennale d'objectifs et de moyens 2016-2018 régissant les relations de l'AGRAF avec l'Etat a été validée lors de la réunion du Comité national de l'action sociale (CNAS) du 7 janvier dernier.

Cette convention, élaborée en étroite relation avec les services du Secrétariat général des Ministères, s'attachera à répondre à de nombreux enjeux.

- la généralisation d’achats socialement responsables (réduction de la consommation d’eau, des énergies fossiles lors du renouvellement des équipements et des matériels)

- l’ambition de poursuivre, sur seize nouveaux sites, le tri et la valorisation des bio-déchets en 2016 (Banque, Londres, Saint Sulpice, Paganini, Noisiel, Uzès, Réaumur).

- le développement de l’approvisionnement local et de qualité.

Depuis 2009, l’AGRAF a intégré dans ses cahiers des charges des produits issus de l’agriculture biologique. Leur nombre n’a eu de cesse de progresser dans la mercuriale. Ainsi, en 2014, le volume de produits labellisés « AB » s’élève à 70 tonnes, toutes classes de produits confondus (produits laitiers, viandes, fruits et légumes, café, etc.) ;

Concernant plus précisément les fruits et légumes, une étude réalisée entre 2013 et 2014 montre que 30% des produits livrés dans nos restaurants sont d’origine française (soit environ 188 tonnes sur 619 tonnes), dont une partie est produite en région parisienne.

Aujourd’hui, l’AGRAF sert 53% de viande d’origine française

Cette politique d’approvisionnement local se manifeste également au travers d’animations spécifiques mettant en valeur les filières locales et respectant la saisonnalité.
En témoigne l’animation dans les restaurants autour de la pomme en novembre 2015, qui a permis de faire découvrir différentes variétés cultivées par des producteurs franciliens.

En 2015, dans le cadre du renouvellement de ses marchés « denrées alimentaires », l’AGRAF s’est attachée à préciser les caractéristiques techniques de certains produits. Des spécifications concernant l’alimentation des animaux ou le choix des intrants chimiques sur les exploitations favorisent également des modes de production qualitatifs. Enfin, l’AGRAF sélectionne aussi ses fournisseurs sur la base de labels communautaires, nationaux ou équivalents.

L’année 2016 verra le renouvellement des marchés « poissons frais » et « fruits et légumes frais ». Une bonne occasion pour l’association de renforcer un peu plus encore sa politique d’achat « local ». Ce dernier volet sera renforcé en février 2016, avec le renouvellement du marché de viande fraîche pour lequel l'AGRAF se met en mesure de sélectionner des prestataires dans le cadre de filières courtes. Elle souhaite promouvoir ainsi des modes de production respectueux de l'environnement et du respect de la biodiversité.

Au défi de maintenir une offre de restauration diversifiée et de qualité, s'ajoute l'objectif de répondre au mieux aux attentes des usagers des restaurant de l'AGRAF. Outre la nouvelle offre pour composer son plateau, il est indispensable d'aller au-devant des nouvelles  attentes : le repas doit être "bon, léger et équilibré", intégrant des recettes originales (pizzas maison, plats thématiques, etc.) et ce, dans un endroit calme et spacieux.

Le plaisir de déjeuner doit rester le fer de lance de l'AGRAF !


Christophe Marmin, Directeur général des services

COMMENTEZ CET ARTICLE

Saisissez votre email

Saisissez le titre de votre commentaire

Saisissez votre commentaire


   ATTENTION : Tous ces champs sont obligatoires