Favoriser le recyclage des déchets : Valoriser la collecte des bio-déchets

Depuis le 1er janvier 2016, le déploiement de la collecte et la valorisation des déchets sont effectifs dans l'ensemble des restaurants de l'AGRAF.



Présentation du processus de méthanisationLes bio-déchets représentent 70 % du volume des poubelles des restaurants de l'AGRAF.


Ils sont issus de produits alimentaires mais également de tous les déchets qui peuvent "retourner à la terre". C'est le cas notamment des serviettes en papier distribuées en self ou cafétéria, des gobelets à café, des  agitateurs ou des sachets de thé.

A partir de 2013, l'AGRAF, en partenariat avec le service exploitation et logistique des Ministères économiques et financiers, a mis en place le tri et le recyclage des bio-déchets pour l'ensemble des exploitations situées dans les bâtiments de l'Administration centrale.

Depuis le 1er janvier 2016, la collecte et la valorisation des déchets ont été étendues à l'ensemble des restaurants de l'AGRAF.

Quelle valorisation pour les bio-déchets ?


En Ile-de-France, cette valorisation s'effectue par méthanisation. Ce procédé permet la dégradation de la matière organique par des bactéries, en l'absence totale d'air et d'oxygène et a pour vertu de garantir une double valorisation des déchets, à la fois énergétique et agronomique comme l'indique le tableau ci-contre.

Les bio-déchets en quelques chiffres

Les données 2014, font ressortir quelques informations chiffrées concernant la valorisation des bio-déchets générés par les restaurants de l'AGRAF :
- 728 tonnes de bio-déchets produits
- Production en méthanisation : 654 tonnes converties en 131 000 m3 de biogaz (dont 87 320 m3 de méthane)

Cette production de biomasse peut être revalorisée sous différentes formes (énergétique et agronomique).
Quelques exemples des applications des déchets récupérés en 2014 par les restaurants de l'AGRAF :

Nombre d'habitants éclairés pendant 1 an : 400
+ Tonnes de compost :  230
+ litres de Gaz naturel pour véhicules (GNV) : 6 250

COMMENTEZ CET ARTICLE

Saisissez votre email

Saisissez le titre de votre commentaire

Saisissez votre commentaire


   ATTENTION : Tous ces champs sont obligatoires